PARCOURIR 50 KM EN 15 MINUTES, C’EST POSSIBLE AVEC LA PLUS PETITE COMPAGNIE AÉRIENNE DE FRANCE

18 May 2017

À peine a-t-il atteint les 1.500 mètres d’altitude que l’unique appareil de la compagnie aérienne Finist’air redescend. Le vol dure 15 minutes montre en main et ne parcours qu’à peine cinquante kilomètres. L’appareil relie l’aéroport de Brest-Bretagne, situé sur le domaine de la commune de Guipavas, à l’île d’Ouessant à raison de deux allers-retours par jour en semaine et d’une rotation le samedi et le dimanche. 

Selon Le Télégramme, cette ligne est un poumon pour les insulaires, "un lien vital avec le continent", rapporte un pompier. La compagnie se veut polyvalente. "On peut embarquer neuf personnes et près de 900 kilos de fret", explique le directeur de Finist’air, Marc Le Guen. L’appareil transporte notamment le courrier et les produits pharmaceutiques. Cette traversée aérienne permet surtout d’assurer une prise en charge médicale accessible et rapide. Les dentistes et les psychiatres viennent ainsi chaque semaine effectué leurs consultations sur l’île tandis que les patients ayant besoin de soins ambulatoires peuvent être rapidement transférés à l’hôpital sur le continent.

Comme le rapporte le quotidien local, la compagnie a failli disparaître car son maintien coûte cher. Le déficit d’exploitation annuel s’élève à 650.000 euros. Le conseil départemental du Finistère qui couvre ce financement a donc décidé de réduire le plan de vol et de diversifier les activités de la compagnie comme par exemple le vol à la carte vers les îles alentours.

Il faut compter 47,20 € l’aller simple pour un Ouessantin et 70,85 € pour une personne venant du continent. Chaque été pendant un mois, aucun vol n’est assuré.